Entreprises

LMBA a pour vocation de fédérer des entreprises mécènes qui souhaitent participer activement et durablement au développement de projets associatifs agissant sur les thèmes de l’enfance déshéritée ou malade.

C’est en investissant sur le long terme, en garantissant un soutien pérenne et régulier aux associations sélectionnées qu’il sera possible de les aider à accélérer leur développement et à servir davantage de bénéficiaires.

Entreprises mécènes : devenez co-constructeurs d’Avenirs

Devenir avec son entreprise mécène LMBA c’est s’ouvrir à la création d’une chaîne de valeurs autour de la solidarité et permettre l’épanouissement de ses collaborateurs.

Ethique, image et réputation

Au-delà de sa stratégie, l’entreprise est identifiée par ses valeurs et sa culture qui lui permettent de se différencier de ses concurrents et de nourrir son image et sa réputation.

LMBA est un moyen concret et utile d’exprimer votre engagement citoyen.

Les entreprises mécènes :

  • bénéficieront d’une visibilité de leur marque sur toutes nos actions et nos publications et pourront se prévaloir de leur soutien dans leur propre communication
  • pourront associer leurs collaborateurs à nos actions (parrainage, temps alloué, mécénat de compétence….)
  • participeront si elles le souhaitent à nos instances de décision et pourront étroitement suivre la destination des fonds alloués à LMBA.

 En devenant mécène votre entreprise  affiche auprès de ses salariés et de ses parties prenantes sa volonté d’inscrire son action dans le soutien sociétal et dans la générosité. 

Ces entreprises qui nous ont fait confiance :

Parce que nous croyons que de nombreux talents sont aujourd’hui noyés dans le système,

nous aidons les entreprises à développer la capacité d’action des collaborateurs,

en transformant les rôles des personnes.

Role Crafting intervient, en accompagnement de dirigeant(e)s, sur des sujets de stratégie opérationnelle, de transformation organisationnelle et digitale, de ressources humaines, de coaching et d’innovation, en France et à l’international.

Nos spécificités :

  • optimisation des rôles pour plus d’agilité et de sens
  • processus collaboratifs de développement de la capacité d’action des collaborateurs
  • outils digitaux interactifs de diagnostic d’organisation et de transformation de rôles

La Maison est un espace de coworking dédié à l’influence culturelle des entreprises qui rassemble HenocH Consulting pour toutes les dimensions « change management culturel » et marque employeur, MoonPress pour les relations presse et StudioMP2 pour la production audio-visuelle.

Rites et Culture accompagnent tous les enjeux humains de l’entreprise en lui permettant d’assumer pleinement sa dimension de communauté de vies. La méthode appliquée est celle d’un voyage de l’intérieur vers l’extérieur en protégeant l’entreprise des effets de mode au profit d’une exclusivité culturelle, miroir de son ambition humaine.

Marque employeur et culture sont au cœur de la stratégie d’entreprise et de la responsabilité de la gouvernance.

GRANT ALEXANDER est un cabinet multispécialiste de recrutement et de conseil en Ressources Humaines qui propose une démarche pluridisciplinaire autour de 4 expertises complémentaires pour apporter un service global en matière de gestion de la compétence en entreprise :

  • Approche directe de cadres dirigeants et profils rares
  • Management de transition et de transformation
  • Développement des compétences managériales
  • Conseil et accompagnement des DRH.

Notre pratique du métier est guidée par la philosophie Athlete Thinking® qui conduit à aborder la vie comme une succession d’étapes à franchir dans le plaisir pour se réaliser, se dépasser et s’épanouir, grâce à une mobilisation fluide de ses forces mentales. Penser en athlète est un état d’esprit que nous cultivons chez Grant Alexander et que nous souhaitons partager avec les clients et candidats que nous accompagnons.

Nous sommes implantés à Paris, Lyon, Marseille, Nantes et Toulouse.


Si vous êtes intéressés, contactez-nous nous établirons ensemble les modalités de votre mécénat.

Interview de Philippe Wattier, Co-fondateur du Fonds de dotation la Maison des Bien-Aimés

Pourquoi une entreprise a-t-elle intérêt à participer à un Fonds de dotation comme LMBA ?

Parce que c’est la fin de l’Etat Providence.Les Etats et les collectivités nationales englués dans les déficits abyssaux des finances publiques ne peuvent plus à eux seuls subvenir au besoin de redistribution des richesses et de soutien des populations sensibles.
Créatrices de richesse et de valeurs, les entreprises sont obligées d’être parties prenantes à leur écosystème et doivent aujourd’hui suppléer l’Etat-Providence dans une partie de son rôle non régalien.

Est-ce le sens de la RSE et pouvez-vous nous la définir ? 

La RSE (Responsabilité Sociale de l’Entreprise) place les entreprises d’aujourd’hui face à leurs responsabilités. Elle est perçue comme « la contribution de l’entreprise au développement durable dans sa quadruple dimension, économique, sociale,  environnementale et humaine». Elle a été posée dans un rapport de l’ONU et définit comme un mode de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.

Vous dites qu’il faut placer « la stratégie du cœur au cœur de la stratégie », c’est une belle formule, Pouvez-vous l’expliciter ?

Il ne peut exister d’entreprises florissantes dans un désert économique et social
Le débat sur l’arbitrage entre performance économique et engagement sociétal semble dépassé ; Il est aujourd’hui reconnu qu’une politique d’engagement sociétal est créatrice de richesses.

La crise économique de 2007 dont nous ne sommes pas réellement sortis a sensiblement modifié le point de vue des entreprises sur la question de leur engagement. Le concept « business of business is business » (Milton Friedman) est clairement battu en brèche au profit du concept de la  responsabilité comptable de l’entreprise économique, sociale,  environnementale  et humaine.

Dans une enquête Ifop/la Poste menée auprès de 300 entreprises, 88 % des chefs d’entreprise de plus de 5000 salariés considèrent que « la crise financière et économique va conduire les entreprises à renforcer leurs actions de développement durable. »

Les clients d’une entreprise sont maintenant sensibles à la prise en compte d’une politique RSE.
Selon une enquête du cabinet McKinsey, 65 % des consommateurs en 2007 et 87 % en 2012 s’accordent sur la proposition suivante : « je suis prêt à substituer une marque à une autre à qualité et prix identiques si cette marque est associée à une cause d’intérêt général »

Parallèlement les salariés des entreprises sont en quête de sens. Or le sens ne peut plus reposer que sur la seule force du discours. Il doit s’appuyer sur des actes.

Dans une enquête récente CSA/le Cercle du leadership les jeunes diplômés interrogés sur la question : « dans quelle entreprise voudrez-vous travailler demain ? », citent en premier à 57 % (parmi quatre propositions possibles) : « une entreprise qui inscrira son action dans la durée, dans le développement des hommes et dans la cité. »

Dans une autre enquête menée en 2013 par Stanford University, auprès de 300 étudiants en MBA aux Etats Unis et en Europe, 97 % d’entre eux déclarent être prêts à renoncer à un avantage en terme de salaire pour rejoindre une entreprise ayant une réputation en matière de RSE.

En quoi le fonds LMBA offre-t-il un cadre juridique qui favorise l’engagement social ?

Le Fonds de dotation est un outil innovant de financement du mécénat, créé par l’article 140 de la loi n° 2008-776 du 4 aout 2008 de modernisation de l’économie, qui combine les atouts de l’association loi de 1901 et de la fondation, sans leurs inconvénients. Doté de la personnalité juridique, le Fonds de dotation est constitué d’une allocation irrévocable de biens pour la réalisation d’une mission ou d’une œuvre d’intérêt général. Il collecte des fonds d’origine privée, qu’il peut soit constituer en dotation dont il utilise les fruits, soit consommer pour accomplir sa mission. Il peut mener lui-même cette mission, ou financer un autre organisme d’intérêt général pour son accomplissement.

Le Fonds de dotation bénéficie-t-il  du régime fiscal du mécénat ?

Les particuliers qui consentent des dons au profit d’un fonds de dotation peuvent ainsi bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu (IRPP) à hauteur de 66% du montant des versements, dans la limite de 20% du revenu imposable.
Les entreprises qui consentent des dons au profit d’un fonds de dotation peuvent quant à elles bénéficier d’une réduction d’impôt à hauteur de 60% du montant de leurs versements, dans la limite de 5‰ du chiffre d’affaire.

A qui s’adresse LMBA ?

Le fonds de dotation LMBA est particulièrement adapté pour répondre aux demandes des TPE ou des PME qui n’ont pas l’ambition ni les moyens de se doter de leurs propres fonds ou fondation.

Il s’adresse également à de grandes entreprises qui découvrent l’engagement sociétal et veulent mutualiser leur engagement pour bénéficier du soutien, de la vision et du support d’entreprises ayant déjà éprouvé le modèle.
Il s’adresse enfin à des particuliers qui souhaitent s’associer à une œuvre d’intérêt général.