Présentation

Parce que les enfants sont les êtres les plus précieux dans la vie

Parce que chaque enfant que l’on sauve nous grandit

Parce que chaque enfant guéri est un adulte que l’on gagne

 Accompagnez l’action

de «La Maison des Bien-Aimés»

La Maison des Bien-aimés est un fonds de dotation à but non lucratif.

Régie par la Loi du 4 Août 2008, à mi-chemin entre la fondation et l’association, le Fonds de dotation est « une personne morale de droit privé à but non lucratif qui reçoit et gère des biens et droits de toute nature qui lui sont apportés à titre gratuit et irrévocable et qui utilise ces revenus en vue de la réalisation d’une œuvre ou d’une mission d’intérêt général ou les redistribue pour assister une personne morale à but non lucratif dans l’accomplissement de ses œuvres et de ses missions d’intérêt général ».

La « Maison des Bien-aimés » souhaite financer des projets associatifs en faveur de la petite enfance, malade ou défavorisée.

 

Interview de la Présidente

Pourquoi avoir créé un fonds de dotation en faveur de l’enfance ?

Mon itinéraire personnel m’a fait comprendre que face à la maladie on ne pouvait s’en sortir seul. Il faut rencontrer les bonnes personnes au bon moment. D’origine togolaise je souffre depuis ma naissance d’une maladie génétique, la drépanocytose. Je la porterai toute ma vie. J’ai eu la chance d’en réchapper enfant car grâce à mon environnement familial, j’ai pu accéder aux soins mieux que la plupart des autres enfants de mon pays d’origine. Je ne suis pas responsable d’avoir eu cette chance, mais Je m’en sens redevable. Aujourd’hui je veux rendre un peu de cette chance aux enfants qui souffrent de maladie ou de solitude.

A quoi vont servir les fonds que vous allez recueillir ?

Ils vont être dirigés vers les Associations qui ont le plus fait leur preuve. Il faut éviter de se disperser et unir nos efforts. Ma priorité est de lutter contre la drépanocytose, mais si certains projets de financement nous sont soumis et qui concernent d’autres maladies infantiles, nous n’hésiterons pas à les aider.

Dans un deuxième temps, lorsque nos moyens financiers nous le permettront, nous voulons créer un orphelinat pour les enfants drépanocytaires au Togo, car en plus de la maladie, ils sont souvent abandonnés par leurs familles qui ne peuvent subvenir aux coûts de la maladie. Ces enfants sont donc doublement pénalisés et nous voulons leur offrir une nouvelle maison ou ils seront soignés et aimés. Enfin nous ferons notre possible pour aider la recherche médicale. Le fonds s’est doté d’un Conseil scientifique et médical grâce au professeur Girot de l’hôpital Tenon, un des tout meilleur spécialiste français de cette maladie. Lui saura nous guider pour que notre aide soit efficace.

Pourquoi « La Maison des Bien-Aimés » ?

C’est une expression que l’on retrouve dans l’Evangile et notamment dans celui de Jean. Lorsqu’il s’adresse à nous, Jean commence souvent ses lettres par « bien-aimés » pour nous envelopper dans l’amour du Christ. Cela m’a inspiré, car je pense que tous les souffrants ont besoin de se sentir les bien-aimés du Seigneur et des hommes de bonne volonté.

Quel message d’espérance voulez-vous donner aux enfants que vous allez aider ?

Je n’ai pas été épargnée par la maladie ou les blessures de la vie. En plus de ma drépanocytose, j’ai été victime d’un grave accident cérébral en 2017 et je suis aujourd’hui lourdement handicapée, eh bien malgré cette infortune j’ai toujours continué à espérer car j’ai toujours trouvé auprès de moi les bonnes personnes au bon moment. Je voudrais qu’il en soit ainsi pour tous les malades, les affligés et les blessés de la vie.

Jeanne Chantal Bonhomme